« Click and mortar | Main | Une nouvelle définition du bonheur »

Comments

Vincent

Coucou Joséphine,
Sincèrement je n'ai rien compris à ton histoire de bûche .... Depuis "Power ..." je trouve que tu délaisses un peu trop ce blog que j'appréciais tant ....

Docthib

Et encore, Joséphine, t'as pas essayé de brûler du vieux plancher, ça sent pas le sapin frais...
T'es mignonne, comment tu fais pour aller chercher des bûches de la campagne... à moto ?
Moi, déjà (apanage du banlieusard), j'ai acheté une hachette. Voui. Au pire, si ça sert pas pour les buches, je débiterai mon voisin.

The comments to this entry are closed.