« Mon engouement pour les lacs des Etats-Unis | Main | Love or hate relationship »

Comments

Monsieur Jean

Alors, là, Joséphine, vous m'otez la laudatio de la bouche.

Ce premier opus avait l'air pas mal (à l'époque où...) et encore mieux vu de près. Il confirme ce que nous savions : cet auteur a du talent, et pas qu'un peu.

The comments to this entry are closed.