« Comment dire... | Main | Les ateliers de la Souris Verte »

Comments

Christie

y'a rien de tel que de penser qu'on arrête, pour repartir de plus belle..

yesse !

je te fais un gros baiser de petite soeur, pour la peine..

emmanuelle

oh ben dit-donc, t'es la voisine de l'orthophoniste de mon fils !

Je me promet de passer voir powea à chaque fois que je passe devant la rue pierre ?? . Mais elle est en sens interdit depuis la rue de sèvre.

Y es-tu toujours ?
Ta nouvelle vie te plait-elle ?

emmanuelle

oh ben dit-donc, t'es la voisine de l'orthophoniste de mon fils !

Je me promet de passer voir powea à chaque fois que je passe devant la rue pierre ?? . Mais elle est en sens interdit depuis la rue de sèvre.

Y es-tu toujours ?
Ta nouvelle vie te plait-elle ?

joséphine

j'y suis toujours !! passe à l'occasion !

Monsieur Jean

Ah, les trucs fous et surréalistes... bien comme on les aime : tellement énormes que si ce n'était pas vrai, on oserait pas les raconter. Finalement, ce ploug ne change pas [et c'est très rassurant ! ;)]

joséphine

et figurez-vous qu'avant-hier, j'ai encore croisé Richard Bohringer...

The comments to this entry are closed.