« Dès que possible.. | Main | Début de semaine »

Comments

prixdeflore2006

Content que la claque ait laissé une trace sensible... ;-)
D'Olivier Adam, il y a ce bouquin, bien sûr, et pour la sensibilité je recommande (chaudement) "Passer l'hiver". Pas toujours guilleret, t'imagines, mais joliment juste.
Faisons de beaux rêves...

Gekko

Pour une fois, je ne me livrerai pas au petit jeu qui consiste à sortir de son contexte un extrait de la note. Trop évident, ça sent le guet apens.
Faudrait peut être que je prenne des nouvelles de mon frère jumeau, sait-on jamais...

Marie

Je suis sortie du film en me disant Oui, bon, pas mal, j'ai pas trop pleuré... Et en fait, grosse déprime toute la soirée! Et depuis ça me trotte dans la tête (plutôt bon signe en général)

joséphine

oui ! moi suis allée boire un verre parce que sinon, ca aurait été pareil..

hoplalavoila

Ah c'est drôle (si j'ose dire), ça ne m'a pas déprimée.

Comme toi, j'ai trouvé que c'était la fille qui jouait le moins bien, et que Kad était très bon.

Mais parler de manière si forte et si douce en même temps des erreurs monumentales que l'on peut faire en croyant que c'est par amour, j'ai trouvé ça merveilleux. Et l'absence de ressentiment de la fille, un geste d'amour gigantesque pour ses parents... qui sera sans doute lourd pour elle, mais elle pourra en parler avec le fameux Thomas....
Amour et thérapie plutôt que vengeance, engueulade, et mise face à leur horreur des gens incapables de la comprendre, je dis ouah.

Même si l'engueulade et la vérité ont des vertus évidentes, dans ce cas-ci, la solution choisie me semble très belle.

Et le film aussi.

Ayé j'en ai trop dit pour ceux qui ne l'ont pas vu, beg your pardon...

joséphine

t'en parles très bien, j'ai eu un peu les mêmes impressions (mais chez moi, ca appelle les larmes !!)

déprimée c'est un peu fort comme mot, en fait, il émeut et il touche ce film, ce qui rend pensif, un peu cafardesque

The comments to this entry are closed.