« La réceptionniste | Main | Où Joséphine dévoile la vraie bonne Josie qui est en elle »

Comments

Gekko

Ton anniversaire ou celui d'un de tes amis ?

"On" avait oublié..

"On" avait oublié..


"Avant d'être totalement engagé, l'hésitation nous tenaille, il reste une chance de se soustraire à l'initiative. Toujours la même impuissance devant la création.

Il existe une vérité première dont l'ignorance a déjà détruit d'innombrables idées et de superbes projets : au moment où l'on s'engage totalement, la providence éclaire notre chemin. Une quantité d'éléments sur lesquels l'on ne pourrait jamais compter par ailleurs contribue à aider l'individu. La décision engendre un torrent d'événements et l'individu peut alors bénéficier d'un nombre de faits imprévisibles, de rencontres et du soutien matériel que nul n'oserait jamais espérer.

Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la. L'audace a du génie, de la puissance et de la magie.

Commencez dès maintenant.

Goethe"

joséphine

Merci poulette...

joséphine

Je l'aime vraiment bien ce texte - il donne encore un peu plus d'énergie

Marie

Ca ressemble beaucoup à la théorie de la synchronicité de Carl Jung... Pour résumer (beaucoup), un événement synchronistique, c'est la rencontre d'un événement intérieur (un projet, une envie) avec un événement extérieur. Ces deux événements n'ont aucun lien de causalité, c'est leur rencontre qui prend sens pour la personne qui les vit...
Enfin, c'est un peu plus compliqué que ça... C'est marrant, je suis justement en train de lire un bouquin là-dessus: Les hasards nécessaires - La synchronicité dans les rencontres qui nous transforment, de Jean-François Vézine. Très bien, très clair, et qui appelle à la méditation!
(En ce qui me concerne, j'ai remarqué que quand je prends une décision, je sais très vite si elle est bonne pour moi: si c'est le cas, les aides dont j'ai besoin - gens et opportunités - m'apparaissent spontanément. Et en ce moment, période de grands changements pour moi aussi, c'est exactement ce qui se passe...)

Monsieur Jean

Moi j'aime bien :

Joséphine / 10:00 am

"Merci poulette..."

Joséphine / 11:09 am

"Je l'aime vraiment bien ce texte..."

On voit que ça travaille, ce texte, le projet... qu'il y a une espèce d'alchimie qui occupe l'esprit, va, vient, repart et revient. Enfin, que ça change, peut-être plus qu'on ne le voit. J'espère que ce n'est pas trop indiscret comme réflexion, mais c'est tellement frappant que je n'ai pas réussi à la taire.

joséphine

et si je dis à 2:52 pm "j'aime pas la salade frisée" à la vue du bout qu'il y a dans mon sandwich ? :-)

Mariapia

Marie,
Breton aurait parlé de hasard objectif, je ne sais pas si je crois à la providence, mais c'est vrai que lorsque la décision est prise, comme par miracle, les portes s'ouvrent, un souffle arrive et les soutiens aussi. La mécanique du changement peut-être.

euh Joséphine, ceux qui sont toujours dans le bleu, ils auront le droit d'en sortir quand?...ben oui, je suis curieuse.

joséphine

Je le ressens comme ça aussi..

Mais sinon, pour "ceux qui sont toujours dans le bleu", bon, ben c'est un tout simple projet de création de boite / quittage du salariat.. more to come, quand papiers signés et tout et tout..

Mariapia

Wouah, Bravo!!!!!!!!!
je ne peux que t'encourager, avec mes faibles moyens.
ça fait flipper parfois l'absence de salariat comme tu dis, mais y a tellement d'avantages par ailleurs.
Hope you will keep us posted sur les avancements.
J'imagine que nous aurons des bribes de détails ici ou là?

Marie

C'est bien ça, le hasard objectif. Pas la providence ni un quelconque destin, mais plutôt une capacité accrue à discerner ce qui va nous aider, nous porter?

Monsieur Jean

> Joséphine (euh, un peu au dessus) : Oui... ? Enfin, non, là, j'aime moins. D'ailleurs, je suis certain que vous pensez encore à ce texte de Goethe tandis que la salade frisée et fatiguée de votre sandwich... ou alors je m'inquiète.

yves duel

Allez, racontez : j'adore les créateurstrices d'entreprises !

bill

tu vas t'éclater. Fonce et surtout n'écoute pas ceux qui te disent que tu vas te planter, ce sont des jaloux.

Francis

Je reste en attente de la date précise pour venir passer le coup de peinture ! ;-))))

joséphine

pfff.. ca négocie dur, encore.. mais on va y arriver..

The comments to this entry are closed.