« Pourvu qu'ça dure... | Main | A vos ordres, chef »

Comments

Monsieur Jean

Sweet... enfin, comme toutes les choses sucrées de cette espèce, j'imagine qu'il ne faut pas en abuser.

Gekko

Il y a des gens qui blogguaient pendant le match ;-)

joséphine

T'ES MALAAAAADE !!! (elle était prête depuis avant, cette note, j'ai juste collé la photo qui lui manquait, à la mi-temps).
Quel match...

MariaPia

quelle belle histoire, et si bien écrite

rita

Je la trouve triste (cette histoire) la solitude des gens me touche infiniment, trop certainement. Pour le match j'ai pas la télé mais à chaque houra des voisins, piqué de curiosité, nous nous sommes précipités sur Internet pour voir ou ça en était, rigolo comme tout. Et à la fin du match quelle fête ici, dans les rues une explosion de joie, des klaxons, des cris, des chants, je crois que je vais déterrés la télé pour la 1/4 de finale Braziou/Francia

The comments to this entry are closed.