« Paris je t'aime II | Main | La pause culture du jour »

Comments

Marie-Hélène

Bon courage,

Pense que tu es un roseau

;-)

yves duel

Un Mec, quoi...

(et encore : s'il s'excuse, c'est mieux que la moyenne...)

joséphine

mmm, non, pas un mec, enfin, si, un mec, mais c'est pas pour ça, parce que y a plein de mecs super faux-cul qui daubent dans votre dos en vous disant que votre boulot est nickel, ce qui est plus facile à vivre, mais est-ce que ca vous fait avancer ? entre les deux, et suivant les jours, mon coeur balance

Monsieur Jean

Entre les deux vous hésitez... Mais comment est-ce simplement supportable le faux jeton qui ne tranche jamais, n'est pas capable de dire que "ça" c'est correct, "ça" c'est franchement nul (et aussi, parfois, "ça" c'est bon). Le type qui vous daube dessus sans jamais vous dire qu'il serait bon de redressez le tir... [j'arrête, je sens que j'en écrirais plus long que le billet, ce qui, m'a-t-on appris récemment, n'est pas exactement le propos d'un commentaire].

Non, un chef (homme ou femme, peut me chaut) qui sache dire ce qui va, ce qui va moins, qui exige beaucoup et reconnaisse vraiment. En plus, ça existe...

Bill

oui, et avec des photos de toi sur ce blog le jour ou il tombera sur cette note il changera certainement son comportement... fais gaffe j'en ai vu d'autres tomber dans le paneau de l'anonymat bloguesque.

Gekko

Tu crois qu'il est bon ou tu en es sûre ? Il s'agirait d'être certaine de ne pas supporter les humeurs d'un mauvais...
Question subsidiaire : ça donne des olives un olivier d'appartement ?

joséphine

Ben ? Je dis pas de mal, je dis que j'apprends. Et puis faudrait qu'il se reconnaisse aussi. La, vraiment, je suis pas très inquiète.
Monsieur Jean, parfois, ca fait du bien de se dire que ce boulot qu'on a fait et qu'on trouve moyen, bon, ben on se fait pas trop reprendre dessus (même si en effet, ca doit dauber derrière). Mais je dis, parfois..
Gekko, je suis sûre qu'il est bon. Mais peut-être qu ece n'est que ma perception. Pour les olives, normalement oui, mais là, faut pas non plus trop demander cette année...
pfiouu that was a long one

Christie

et comment tu as fait pour rescuciter ton olivier ?

joséphine

beaucoup beaucoup beacouuuuup d'amour !

yop

La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie.
[Lao-Tseu]

Christie

moi les patrons comme tu parles, s'ils sont bons et exigeants, ça me booste à mort.. (enfin, dans mon cas ce sont des clients..)


juste de l'amour, pas d'engrais ?

joséphine

oui ça me booste, mais parfois, pfiou, les claques... elles font mal
!!
non même pas d'engrais, mais de l'eau tous les jours

Christie

tu n'es pas obligée de le laisser te blesser
tu as le droit de le remettre à sa place, pas juste avec des mots, avec tes yeux, en le regardant

ces mecs qui mordent et qui cadrent ont, eux aussi, besoin d'être cadrés, et acceptent très bien de l'être si tu le fais de manière légtitime et respectueuse

Monsieur Jean

> Joséphine ["parfois, ca fait du bien de se dire que ce boulot qu'on a fait et qu'on trouve moyen, bon, ben on se fait pas trop reprendre dessus (même si en effet, ca doit dauber derrière)."]

Ben, comment dire, je suis (par nature d'ailleurs, plus que par principe) toujours très conscient de toutes les limites de mon boulot. Alors j'aime bien quand on me dit que c'est bien mais je déteste (mais alors déteste) quand on me dit que c'est pas mal alors qu'on n'en pense pas un traitre mot.

Bon, enfin, j'arrête de parler de moi, j'ai mon ploug pour ça... ;)

rita

je préfère de loin ce genre de type à celui qui daube par derrière, mais bon il y a des limite, et c'est là que tu intervients pour le lui dire et être franche comme il l'est avec toi. d'égal à égal sans fioriture.

joséphine

le seul pb reste le rapport hiérarchique : le boss a tjrs raison

denis

il y a différente façons de manager.
Je bosse avec un connard et je vais bientôt m'en aller à cause de ça.
Dommage le boulot me plaisait mais il y a des limittes.

joséphine

ben les gens avec qui on bosse, c'ets le plus important, dans un boulot, enfin, selon moi

The comments to this entry are closed.