« Paris pendant les vacances de Pâques... | Main | Mont Saint Michel, juin 2005 »

Comments

yves duel

ouais, le miroir redouté, more or less ?

joséphine

euh nan nan :-)
je me considère pas encore comme une alcoolique en désintox destinée à passer mes journées (voire mes nuits) dans la rue !!
quand je dis discussion d'ivrognes, je parle de la volubilité que quelques verres de vin me confèrent.. et des débats dans lesquels on s'engage en se disant le lendemain matin "oh là, les bêtises que j'ai racontées.."

Monsieur Jean

Tiens, c'est étrange... Lui, il s'appelait Christian. Il était toujours là, à l'entrée du métro (ou à la sortie, on se comprend). Après quelques mois, on a fini par se saluer comme de vieilles connaissances (j'imagine qu'il en avait des paquets, de vieilles connaissances, vu le débit de la sortie en question - à vrai dire, c'était plus une sortie qu'une entrée, le matin). On a du prendre un café, une fois ou l'autre. Il m'a un peu raconté sa vie... On commencait à sortir des banalités d'usage.

Et puis, un matin, il n'était plus là. Le lendemain non plus. Il n'est jamais revenu. Et personne n'a su ce qu'il était devenu.

yves duel

non, je voulais dire : ce qu'on aurait pu devenir, si on eut relâché un seul instant la tension. En tous cas, c'est ça pour moi !

The comments to this entry are closed.